Archives de catégorie : Dans l’oeil du collectif

20.10.2021 Coloquio: Anatomía y derivas de una revuelta (18-Octubre, Chile)

La carrera de Sociología de la Escuela de Sociología y Trabajo Social UAHC y el Departamento de Sociología de la U. de Concepción, invitan al ciclo de coloquios y conversaciones: Repensando y proyectando la revuelta del 18 de octubre. El objetivo es reflexionar sobre los acontecimientos y las repercusiones que este hito tiene para la política, y especialmente para la participación en nuestro país y también en América Latina.

La explosión social que se vivió en Chile a partir del 18-O se podría denominar de muchas maneras: un estallido, explosión o revuelta social, o bien una “rebelión antineoliberal” como señala el Movimiento Revolucionario 18 de octubre (2020). Pero lo que caracterizó a esta movilización es ser la primera revuelta/estallido social y político desde el inicio del llamado proceso de transición a la democracia, cuestión que no se veía desde las protestas nacionales durante los años ochenta en plena dictadura militar.

Los encuentros, coloquios y conversaciones de esta convocatoria buscan profundizar en la comprensión de los procesos de levantamientos y protestas originadas desde este hito aportando al debate sobre las causas que dieron origen, a las características de los/as participantes y de la acción política que se desencadenó, como también, reflexionando sobre lo que depara para la política chilena. Si se acepta una hipótesis de que estamos viviendo un proceso de repolitización de la política en el marco de un proceso de despolitización, pero que corre por otros carriles, apartándose de las líneas más tradicionales  de participación política, cuestión que estaría generando un quiebre en las relaciones entre movimientos sociales y partidos políticos, avanzando quizás, hacia un nuevo ciclo de la política en Chile que deja atrás el llamado “proceso de transición”.

Coloquio: Anatomía y derivas de una revuelta (18-O)
Participan:

Kathya Araujo. Dra. en Estudios Americanos y licenciada en Psicología con mención en Psicología Clínica.

Es directora del Núcleo Milenio Autoridad y Asimetrías de Poder (NUMAAP) e investigadora de la Esfera Familia y del Área Teoría y Política del mismo centro. Sus áreas principales de interés e investigación son sociología de las normas, procesos de individuación y configuración de sujeto, teoría social y psicoanálisis.  Autora de “Las calles. Un estudio sobre Santiago de Chile” (LOM, 2020), “Hilos tensados, para leer el octubre chileno” (Colección IDEA USACH, 2019), “El miedo a los subordinados, Una teoría de la autoridad” (LOM, 2016); “Desafíos comunes. Retrato de la sociedad chilena y sus individuos. Tomo I. Neoliberalismo, democratización y lazo social” (LOM, 2012 con D. Martucelli) y “Desafíos comunes. Retrato de la sociedad chilena y sus individuos. Tomo II. Trabajo, sociabilidades y familias” (LOM, 2012 con D. Martuccelli).

Constanza Michelson. Psicóloga UDP. Psicoanalista y Magíster en Psicoanálisis. Columnista y escritora.

Actualmente trabaja sobre el vértice entre psicoanálisis, crítica cultural y análisis político. Ha escrito columnas y ensayos en La Tercera, The Clinic, Revista Santiago, CTXT (España), Revista Polvo (Argentina), NYT (en español). También es autora de “50 Sombras de Freud: laberinto de amor y sexo”, “Neurotic@s: bestiario de locuras y deseos contemporáneos”, “Hasta que valga la pena vivir: ensayos sobre el deseo perdido y el capitalismo del yo” y “Una falla en la lógica del universo: cartas desde la cornisa”, escrito junto a la filósofa Aïcha Liviana Messina.

Moderan:

  • Rodrigo Ganter, sociólogo U. de Concepción.
  • Raúl Zarzuri, jefe carrera de Sociología UAHC.

Patrocina:

Proyecto VRID U de Concepción Multidisciplinario: “Subjetividad política y nuevos activismos en el ciclo político post 18-0 en Chile”-

Colaboran:

  • Departamento de Ciencias de la Comunicación, Universidad Católica de la Santísima Concepción.
  • Departamento de Ciencias Sociales, Universidad Bernardo O´Higgins.
  • Observatorio Latinoamericano de Activismos y Subjetividad Política.

Fuente: http://www.academia.cl/comunicaciones/agenda-eventos/coloquio-anatomia-y-derivas-de-una-revuelta-18-o

Sigue la actividad a través de YouTube Live de la Academia: www.youtube.com/uacademia

Para registrarte pincha acá

 

22.04.2021 Table ronde “Luttes, résistances d’artistes en Amérique Latine : études de cas, résurgences”

Table ronde organisée par Mildred Duran et Sandrine Ferret le jeudi 22 avril, 10h00-14h00, salle recherche UFR ALC, bâtiment B, Université Rennes 2.

Jeudi 22 avril 2021, 10h00-14h00:

Lien zoom : https://zoom.us/j/91880495563?pwd=QWFRckE4OTFnTjE3Z2RHalh1dldMZz09

Pour plus d’information voir le Carnet de recherche de l’équipe PTAC (Rennes 2)

Le programme:

10h00 : Présentation de la journée, Mildred Duran, Sandrine Ferret.

10h15 : Sandrine Ferret : Alfredo Jaar, Les oubliés de l’histoire.

Entre 1994 et 2000 Alfredo Jaar, développe son projet sur le Rwanda, dans ce travail il s’interroge sur la manière dont les médias occidentaux ont durant plusieurs semaines passées sous silence ce drame qui a fait plus de 800000 victimes, puis comment ils ont stigmatisé celles-ci lorsqu’ils ont finalement décidé de révéler l’ampleur du drame. Pour Alfredo Jaar, l’image médiatique manque à informer, ce à double titre, parce qu’elle est absente quand il s’agit de parler des populations du sud, et parce qu’elle déborde de présupposés colonialistes quand elle est affichée. Pour tenter de résister à cela Alfredo Jaar développe dans The Rwanda project une stratégie d’effacement de l’image, au profit de la lumière, du texte et de la mise en scène. 10 ans plus tard, appelé pour rendre hommage aux disparus de la dictature chilienne l’artiste reprend cette stratégie, mais ici sa posture est différente, Chilien, lui-même victime de la dictature de Pinochet, il entreprend de restaurer une mémoire collective dans un musée appelé : Musée de la mémoire et des droits de l’homme.

10h45 : Javier Dominguez : Art et Politique : Esthétique de la révolte dans le Chili contemporain.

Depuis octobre 2019 le Chili connaît une ère de révoltes sans précédents, en refus d’un modèle économique social et culturel étant perçu comme caduque. Dans un climat de violences policières, ainsi que des violations massives et soutenues des Droits Humains, ces dernières révoltes semblent marquer un point de non-retour. Dans ce contexte de changement, de destruction créative et de mouvement perpétuel des schémas imposés, quelles sont les manifestations artistiques et culturelles prédominantes dans cette période ? Cette rencontre vise à partager un point de vue sur la question esthétique des événements de transformation en cours.

11h15 : Elodie Chabaud : L’intervention artistique collaborative comme manifestation de résistance au Chili durant le soulèvement populaire de 2019-2020 : les propositions de Las Tesis et de FUEGO Acciones en Cemento.

Depuis le mois d’octobre 2019, le Chili vit une crise sociopolitique qui débute par un soulèvement populaire massif en réponse aux inégalités qui touchent tous les secteurs de la société, à la montée de la répression policière, mais aussi à une justice sociale inopérante. Dans ce contexte, nous avons pu observer un grand nombre de manifestations artistiques dans l’espace public, comme formes d’expression des idées contestataires, émanant souvent de processus d’organisation collaborative. Comment les collectifs artistiques investissent-ils l’espace public urbain pour mettre en lumière les revendications du peuple, et rompre avec les formats habituels d’organisation de l’intervention artistique ? Quels échos ces démonstrations de résistance ont elles suscité auprès de la population locale, nationale et internationale ? Nous analyserons deux interventions artistiques pluridisciplinaires présentées à Valparaíso, qui placent le collectif aucœur de l’espace public et donnent voix aux luttes des femmes et groupes dissidents.

11h 45 : Échanges

12h-13h Pause

13h : Mildred Duran : Déceler, convoquer, partager, quelques stratégies d’artistes et leur rapport aux mouvements sociaux en Colombie.

En partant de différents types d’actions collectives et de ce qui caractérise ou définit les mouvements sociaux (Della Porta et Diani, 2006), il est question d’étudier ce qui anime les artistes à s’interroger sur les rapports entre art et politique, à interagir avec des mouvements sociaux ou avec des initiatives de protestation sociale, à comprendre les luttes multiples qui les provoquent dans un contexte baigné par la violence chronique du conflit armée en Colombie. Qu’est-ce qui pousse les artistes à s’intéresser aux luttes sociales ou à déclencher des projets d’action collective spécifiques ? Au-delà de la simple contestation ou de la provocation, quelles sont les stratégies que ces artistes privilégient dans leurs pratiques ? Quels sont les mécanismes qu’ils adoptent afin de créer, de nouer et de consolider des rapports et des expériences collectives avec différentes populations ? Nous tenterons de répondre à ces questions à travers l’analyse des propositions de Raphaël Faön et Andrés Salgado, de Doris Salcedo et de Liliana Angulo qui convoquent, partagent ou invitent à une expérience et une réflexion critique en dépassant les limites esthétiques.

13h30 : Camille Malderez : Résurgence du mouvement anthropophage.

À partir du numéro spécial de la revue The Brooklyn Rail, qui a consacré son numéro ce mois-ci au mouvement anthropophage, demandant notamment à 8 artistes de créer en repensant le mouvement anthropophage en résistance à la situation actuelle, cette communication interrogera la résurgence du mouvement anthropophage dans l’actuel contexte politique Brésilien. 

14h Échanges et clôture

Sur les intervenants:

Élodie Chabaud est chargée de l’action culturelle au sein de l’association L’Âge de la tortue (Le Blosne, Rennes), enseignante et chercheuse indépendante. Diplômée en interculturalité et en gestion de projets culturels avec un mémoire de Master sur le modèle d’action culturelle du Parque Cultural de Valparaíso, Chili (Université de La Rochelle). Elle a travaillé de 2013 à 2019 en tant que chargée de projets culturels et de médiation artistique au sein de diverses structures d’éducation populaire et de diffusion artistique à Valparaíso (Balmaceda Arte Joven, Puerto de Ideas, Parque Cultural de Valparaíso). En 2019, elle a développé un projet participatif de médiation artistique autour des arts visuels centré sur les droits culturels des séniors dans le cadre du projet « Gaudí en Valparaíso ». Récemment installée à Rennes, elle s’intéresse particulièrement à la mise en pratique des droits culturels, aux dynamiques socio-culturelles liées à l’art, et aux mouvements sociaux et féministes du Chili.

Mildred Durán est historienne de l’art, critique d’art et commissaire d’exposition. Ses recherches portent sur l’art et violence, les rapports interculturels et les pratiques performatives en privilégiant l’étude des expressions de l’art extra-occidental. Chargée de cours en Histoire de l’art au Département d’arts plastiques à Rennes 2, elle est chercheuse associée à l’EA 7472 PTAC et est membre du comité de rédaction international de la revueInter art actuel.

Sandrine Ferret est professeure des universités à Rennes 2, directrice de l’EA 7472 Pratiques et Théories de l’Art Contemporain, ses travaux portent sur la photographie document, ils interrogent en particulier son rôle politique dans les processus de restauration de mémoires collectives défaillantes.

Javier Dominguez a une formation de plasticien à l’université Rennes 2, il est aussi mécanicien de bicyclettes. De nationalité chilienne, il questionne, depuis le début de son parcours, les limites plastiques de la danse. Parmi ses recherches on trouve 6665, EFPOFIFION(2013) ; la chorégraphie Étude Publique Nº2, (Midi pile, 2015) ; Trois Étalons, FACT’ION – PERFORMANCE, (2018). Il a été le commissaire de l’exposition itinérante Valparaíso-Caminante(2009-2011) ; co-commissaire de l’exposition Un peu de ce n’importe quoi nécessaire(2014), co-commissaire de l’exposition monographique Harun Farocki, Screenshot, (2017) entre autres. Depuis mars 2019, il est directeur audiovisuel et chercheur au sein du projet El Cuerpo Es Presente, dont le sujet principal est la question de l’improvisation en danse. Lors des révoltes chiliennes d’octobre 2019, et en conséquence de ces dernières, il participe à la création de l’École Populaire d’Arts et Métiers d’Olmué au Chili, qu’il dirige jusqu’en octobre 2020. Actuellement il travaille à la création et à la direction artistique de l’œuvre de danse Querido Antropoceno, financée par le Fond Chilien de la Culture (FONDART).

Camille Malderez est actuellement doctorante à l’EA 7472 PTAC, sa thèse Regards croisés France BrésilÉchanges et influences des mouvements anthropophages cherche à établir si ce mouvement conceptuel brésilien connait des résurgences dans les pratiques artistiques contemporaines, en particulier dans le contexte politique actuel du Brésil. Sa codirectrice de thèse Regina MELIM, est professeure à l’UDESC, à Florianopolis au Brésil. 

Santiago : CONFÉRENCE : « PINOCHET, L’EGLISE ET LA QUESTION GAY » DE FRÉDÉRIC MARTEL

La conférence en français Pinochet, l’Eglise et la question gay animée par Frédéric Martel, écrivain et journaliste, auteur de l’ouvrage Sodoma: Enquête au coeur du Vatican (2019), aura lieu lundi 15 avril, 19h00 à l’ Institut français du ChiliActivité en français, entrée libre dans la limite des places disponibles.

Dans son ouvrage, Frédéric Martel soutient que l’Eglise est “une institution formée majoritairement d’homosexuels” suite à une enquête de quatre ans durant laquelle le journaliste a interrogé de nombreux cardinaux, évêques, séminaristes et des personnes proches du Vatican.

Frédéric Martel en el programa de televisión Cadena Nacional, Via X, abril 2019

FRÉDÉRIC MARTEL 

Écrivain et journaliste français, Frédéric Martel est docteur en Sciences sociales (thèse à l’EHESS). Il a été attaché culturel à l’Ambassade de France aux États-Unis et en Roumanie, « visiting scholar » à Harvard et a enseigné à l’ESSEC, au MBA d’HEC et à Sciences-Po Paris

Il est l’auteur de dix livres dont De la Culture en Amérique (Gallimard, 2006), Mainstream, Enquête sur la guerre globale de la culture et des médias (Flammarion, 2010) et SmartEnquête sur les internets (Stock, 2014). Ces livres ont été traduits dans une dizaine de langues et une vingtaine de pays.

Frédéric Martel anime chaque dimanche « Soft Power » sur France Culture. Il est aussi grand reporter à Slate.fr

Comme chercheur, Martel est « Senior Research Fellow » à l’université ZHdK de Zurich où ses sujets de recherche sont la politique culturelle, le soft power, les industries créatives, les médias et Internet. Auparavant, il a été chercheur au CERI (Sciences-Po Paris) et expert auprès de la Commission européenne, où il a fait partie de la task force culturelle du président de la Commission de l’Union Européenne, « New Narrative for Europe ».

Son nouveau livre Sodoma, Enquête au coeur du Vatican (Robert Laffort, Fev 2019) vient de paraître dans une dizaine de langues (français, italien, anglais, espagnol, portugais, polonais, roumain, néerlandais etc.). Cinq nouvelles traductions sont en cours (allemand, slovène, croate, portugais du brésil, bulgare). Au total, le livre sort dans une quarantaine de pays.

Sodoma (In the Closet of the Vatican en anglais et portugais) est n°1 des ventes en France, au Portugal et au Canada (Québec). Il est dans toutes les listes de best-sellers en Angleterre, Irlande, Australie, Belgique, Suisse, Canada (anglophone) et Pays-Bas. Le livre vient d’entrer dans la liste des best-sellers du New York Times aux États-Unis. http://fredericmartel.com/bio-fr/

source: Site Institut Français Chili http://www.institutofrances.cl/portal/fr/evento/conferencia-en-frances-pinochet-leglise-et-la-question-gay-de-frederic-martel/

Appel à projets MSHB: date limite 17 septembre 2018

Appel à projets de la MSHB / Date limite d’intention : 17 septembre 2018

Lancement de l’appel à projets de la MSHB
27/08/2018

La Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne lance son appel à projets de recherche émergents (2ème session 2018) pour soutenir des programmes de coopération scientifique interdisciplinaire, interinstitutionnelle et à dimension internationale.

Les projets s’articuleront autour des cinq pôles de la MSHB :

  1. Armorique, Amériques, Atlantique
  2. Arts & création
  3. Gouvernance dans les institutions publiques et privées
  4. Santé & société
  5. Société numérique

L’ensemble de la procédure se fera sur le site web de la MSHB. Ainsi, le formulaire d’intention de soumission sera à saisir en ligne jusqu’au 17 septembre 2018 inclus. A l’issue de la phase de dépôt des intentions, le dossier de soumissionpourra être complété via le gestionnaire d’appels à projets de la MSHB jusqu’au 18 octobre inclus. 

Nous vous invitons à consulter notre rubrique “Appel à projets” pour obtenir plus de détails et télécharger la grille d’expertise et le document de cadrage.

Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter Yolande Sambin au 02 22 51 44 08.

L’équipe de la MSHB


Yolande Sambin
Chargée de projets
MSHB – USR CNRS 3549

2 avenue Gaston Berger
CS 24307 – 35043 Rennes Cedex

Pour plus d’information voir le site de la MSHB : https://www.mshb.fr/appel-à-projets-0#content-1

Premio Red Archivos Diplomáticos iberoamericanos a la Investigación 2018

Premio RADI a la Investigación 2018 – segunda edición

La Red de Archivos Diplomáticos Iberoamericanos (RADI) convoca al Premio RADI a la Investigación 2018 con el propósito de incentivar la investigación de la historia de las relaciones diplomáticas internacionales en Iberoamérica a través de la consulta de los documentos que custodian los acervos diplomáticos de la región, contribuyendo al reconocimiento de quienes se dedican al estudio de esta materia y al mismo tiempo estimulando la formación de investigadores.

Para más información, bases y formulario a descargar en el sitio: http://archivosiberoamericanos.org/premio-radi-a-la-investigacion-2018/

San Pedro de Atacama: III Jornada de Antropología e Historia LIA-Mines

Capitalismo en el Desierto. Materialidades, población y territorios en Atacama (ss. XIX-XXI)

III Jornada de Antropología e Historia, San Pedro de Atacama 16-17 de noviembre 2017

Organizan:

Instituto de Arqueología y Antropología, Universidad Católica del Norte

Centre de recherche et documentation sur les Amériques CREDA UMR7227

Laboratorio de Etnografía (Le), Departamento de Antropología, Universidad de Chile

Escuela de Historia, Universidad Academia de Humanismo Cristiano

Con el apoyo de:

Laboratoire International Associé LIA-MINES ATACAMA

Fondecyt 1160963 “Espacialidades transfronterizas en en el desierto de Atacama”

Fondecyt 1170738 “Minería y poblamiento en Atacama meridional (1900-1950)”

Fondecyt 1171198 “La sociedad salitrera en clave heterotópica”

Agence Nationale de la Recherche DS0805 “Mécaniques amérindiennes”

Jueves 16  noviembre

8.45 – 9.00 hrs. Apertura : Alejandro Garcés, Nicolas Richard, Héctor Morales, Milton Godoy

Mesa 1: Yacimientos mineros, poblamiento y circulaciones en Atacama

Coordinan : Milton Godoy Orellana y Pablo Artaza Barrios

9:00 – 9:20 hrs. “Viajeros del Desierto: Exploración, testimonio y escritura. Atacama, Siglo XIX”, Viviana Gallardo Porras, Dra. (C) en Historia. Universidad Academia de Humanismo Cristiano.

9:20 – 9:40 hrs. “Llamado a un fabuloso porvenir. Explotaciones auríferas y poblamiento en el desierto de Atacama: El mineral del Guanaco y la placilla de Aguada de Cachinal, 1882-1900”, Milton Godoy Orellana, Dr. en Historia. Universidad de Tarapacá y Universidad Academia de Humanismo Cristiano.

9:40 – 10:00 hrs. Café

10:00 – 10:20 hrs. “Los cantones salitreros como espacio de tránsito y circulación. Tarapacá durante el ciclo de expansión del nitrato”, Pablo Artaza Barrios, Dr. (C) en Historia. Universidad de Chile.

10:20 – 11:00 hrs. “Gatico: urbe del cobre. Capitalismo minero, catástrofes y borradura de una ciudad (1832-1940)”, Damir Galaz-Mandakovic Dr. en Historia, Université Rennes2/ Universidad Católica del Norte

11:00 – 11:20 hrs. “Van a llevarse a los hombres del pueblo, la masacre obrera del mineral de El Salvador. Políticas Anticomunistas y anti-obreras durante la revolución en libertad (1965-1966)”, Manuel Fernández Gaete, Dr. (C) en Historia. Universidad Academia de Humanismo Cristiano.

11.30- 12.00 hrs Discusión

Mesa 2:  Frontera, economía y prácticas espaciales contemporáneas

Coordinan: Alejandro Garcés y Jorge Moraga

14.00 – 14.20 hrs. “Migración y minería en la frontera peruano-chilena: hacia el re-escalamiento geográfico urbano de Tacna y Arica », Felipe Valdebenito, Universidad de Tarapacá – Universidad Católica del Norte

14.20 – 14.40 hrs. “Las redes guanxi 关系 transnacionales chinas-aymaras en Atacama. El caso de la Zona Franca de Iquique”, Jorge Moraga, Universidad Central de Chile.

14.40 – 15.00 hrs. “Trayectorias y Redes en la Construcción del Espacio Fronterizo Brasil, Paraguay y Argentina.” Dr. Eric Cardin, UNIOESTE. Brasil.

15.00 – 15.20 hrs. “Trailers, piratería y picoteros. Aproximaciones críticas al contrabando en el espacio fronterizo de Atacama-Lípez”, José Miguel Muñoz, Universidad Católica del Norte.

15.20 – 15.40 hrs. Café

15.40 – 16.00 hrs. “Familia y organización étnica: redes para una espacialidad transfronteriza en la Puna de Atacama”. Alejandro Garcés, Jorge Moraga, Marcelo Maureira, Adrián Saavedra y Carolina Altamirano. Universidad Católica del Norte.

16.20 – 16.40 hrs. “Análisis sobre las relaciones histórico-sociales de las Ferias de Intercambio entre la Puna y Salar de Atacama.” Jorge D’Orcy, Universidad Católica del Norte.

16.40 – 17.00 hrs. “Etnopolítica y frontera en la Puna de trinacional de Atacama”. Luis Gonzalez, Rodrigo Azócar, Gisella Dibona y Héctor Morales. Universidad de Chile.

17.00 – 17.30 hrs. Discusión

Viernes 17 de noviembre

Mesa 3: Materialidades y etnografía : las huellas de la máquina

Coordinan: N. Richard y H. Morales

9.00 – 9.20 hrs. “Artefactos, pastoreo y minería en la Puna”, Héctor Morales, Universidad de Chile.

9.20 – 9.40 hrs. “Prostitución en el desierto salitrero (1890-1930)”, Fernanda Kalazich, Universidad Católica del Norte.

9.40 – 10.00 hrs. “Sobre los gentilares y otras tecnologías de la sobrevivencia y el simulacro”, André Menard, Universidad de Chile.

10.00 – 10.20 hrs. “Minería de la sal en Atacama: entre la explotación artesanal y la industrialización”, Flora Vilches, Universidad de Chile.

10.20 – 10.40 hrs. Café

10.40 – 11.00 hrs. “¿Por qué se alambra el desierto? Marcas, alambre y espacio en la Puna”, Nicolas Richard, Centre national de la recherche scientifique CNRS (CREDA UMR7227)

11.00 – 11.20 hrs. “Mineros de Alto Cielo: arqueología histórica en Ollagüe”, Francisco Rivera, Rodrigo Lorca, Paula González. Consejo Nacional de la Cultura y las Artes, Fondart Regional, Chile / Social Sciences and Humanities Research Council, BESC-Vanier, Canada.

11.20 – 11.40 hrs. »Una máquina maravillosa: etnografías (retrospectivas) del buque ballenero », Daniel Quiroz, Subdirección de Investigación, Dirección de Bibliotecas, Archivos y Museos.

11.40 – 12.10 hrs. Discusión

Mesa 4 : Patrimonio, mediación cultural y nuevas tecnologías

Coordinan: Gonzalo Pimentel y Andrés Gómez

14.00 – 14.20 hrs. “Histoire des paysages culturels industriels et humanités numériques  : le modèle d’activité humaine ANY-ARTEFACT”, Sylvain Laubé, Centre d’Histoire des Sciences et des Techniques François Viète, Université de Bretagne Occidentale, Serge Garlatti, IMT-Atlantic, Ronan Querrec, Centre Européen de Réalité Virtuelle, Ecole Nationale d’Ingénieurs de Brest, LabSTICC

14.20 – 14.40 hrs. “Lab in virtuo : environnements virtuels, ontologies et patrimoines industriels”, Ronan Querrec, Centre Européen de Réalité Virtuelle, Ecole Nationale d’Ingénieurs de Brest, Serge Garlatti, IMT-Atlantic, LAB-STICC, Sylvain Laubé, Centre d’Histoire des Sciences et des Techniques François Viète, Université de Bretagne Occidentale

14.40 – 15.00 hrs. “Realidad aumentada y realidad virtual aplicada a procesos educativos”, Carlos Pon, Ingeniería en Computación e Informática, Universidad Católica del Norte.

15 – 15.20 hrs. Café

15.20 – 15.40 hrs.  “El lugar de la tecnología en la horizontalidad del Movimiento Socio-Ambiental del Valle del Huasco”. Andrés G. Seguel y Evelyn Campos. Universidad de Chile.

15.40 – 16.00 hrs. “La memoria de los senderos. Chug-Chug, entre la ritualidad prehispánica y el capitalismo extractivista. Patrimonios y territorializaciones”, Gonzalo Pimentel, Universidad Católica del Norte.

16.00 – 16.30 hrs. Discusión

fuente: Marie Morel, Ingénieur d’études CNRS, CREDA UMR 7227

Capitalismo en el Desierto. Materialidades, población y territorios en Atacama

Santiago: Charla de Daniel Ramírez, Le Monde Diplomatique

Martes 14 de noviembre

charla de Daniel Ramírez

Santiago de Chile

El filósofo chileno radicado en Francia, Daniel Ramírez,
a cinco días de las elecciones presidenciales chilenas entrega otra mirada, abordando “La esencia de la política” y dialogará con los asistentes.
Martes 14 de noviembre a las 18.00 horas en la librería Le Monde
Diplomatique, San Antonio 434, Santiago. (Entrada liberada)

fuente: Le Monde Diplomatique [edición chilena] http://www.lemondediplomatique.cl/

fuente imagen: el periodistaonline.cl